Assurance

Assurance vie et investissement immobilier : où placer son épargne ?

Par Mirentxu Etchegaray, le janvier 18, 2021, mis à jour le janvier 19, 2021 — 5 minutes de lecture

Plusieurs épargnants se demandent quel mode d’investissement choisir, surtout pour faire face aux crises économiques qui sévissent dans le monde actuellement. Alors, acheter pour louer ou mettre son épargne en assurance vie ? Deux investissements possibles avec des rendements différents.

Donc, pour choisir le meilleur placement, découvrez dans cet article le fonctionnement de ces deux supports, ainsi que leurs avantages.

Que peut-on savoir sur l’assurance vie et le placement immobilier

L’assurance vie est un investissement qui donne l’opportunité d’augmenter son épargne, le bénéficiaire de l’assurance vie percevra des intérêts qui sont déterminés en fonction de la valeur du capital placé. L’assurance vie est généralement choisie par les citoyens pour se préparer à la retraite ou pour avoir un capital à longue durée.

Il est important de ne pas mélanger l’assurance vie vue comme un placement et les assurances de véhicule qui jouent le rôle de protection en cas d’accident par exemple. Nous noterons divers typologies d’assurances pour les véhicules :

Par ailleurs, beaucoup d’investisseurs français optent actuellement pour les placements immobiliers pour fructifier leur capital. Cette opération consiste, tout simplement, à acquérir une propriété pour ensuite la louer.

La différence entre l’assurance vie et le placement immobilier

Il y a plusieurs points qui font la différence entre le placement immobilier et l’assurance vie. Le premier point est la liquidité, car pour le placement immobilier, l’épargne reste immobilisée au moins 9 ans à cause des lois de défiscalisation comme :

  • La loi Pinel,
  • la loi LMNP,
  • la loi Duflot.
Pour aller plus loin :   Quelles sont les conditions requises pour souscrire à une assurance voiture temporaire ?

Ce qui veut dire que le placement immobilier est peu liquide. Concernant l’assurance vie, elle est beaucoup plus liquide puisque l’assuré peut retirer de l’argent depuis son contrat à n’importe quel moment

Le deuxième point de différence est la fiscalité, puisque dans l’assurance vie, les gains ne sont pas soumis aux impôts si l’assuré n’effectue aucun retrait. En cas de retrait, plusieurs barèmes d’impôts peuvent être appliqués selon la valeur des retraits et du capital investi. Concernant le placement immobilier, ils sont évidemment soumis à des impôts, mais les lois de défiscalisations permettent aux investisseurs de rentabiliser davantage leur placement.

Opter pour une assurance vie ou placement immobilier ?

En plus de la fiscalité, la liquidité, la performance et la sécurité, vous devez prendre en considération d’autres facteurs importants pour savoir si vous êtes aptes à gérer vos fonds d’épargne, comme vos buts personnels, votre situation financière et le temps que vous êtes prêts à consacrer pour ce genre d’opération.

Au cours de ce point, nous allons vous donner des stratégies à appliquer si vous n’arrivez pas à faire le choix entre le placement immobilier et l’assurance vie

Acquérir sa propre résidence à 30 ans

A cet âge-là, vous pouvez opter pour l’achat d’une résidence principale malgré la hausse des prix d’immobilier (appartements, terrains…). En investissant dans les résidences principales, vous pouvez bénéficier d’un crédit bancaire, qui vous permet de maitriser vos futures dépenses, et ce, grâce à un prêt à taux fixe.

La diversification des placements à 40 ans

A l’âge de 40 ans, et après avoir obtenu une résidence principale, les investisseurs optent par la suite vers des immobiliers locatifs. Autrement dit, si vous désirez fructifier votre capital, vous pouvez acquérir une maison pour la louer, et à travers cette opération, l’État vous donne l’occasion de rentabiliser davantage votre investissement, en bénéficiant des dispositifs de défiscalisation.

Pour aller plus loin :   Assurance auto résiliée par assureur : causes et conséquences

Opter pour l’assurance vie à l’âge de 60 ans

A cet âge, on pense que vous n’êtes pas réellement en mesure de gérer vos fonds dans un investissement locatif, et il est plus judicieux d’opter pour l’assurance vie.

Au delà de 60 ans, l’investisseur à tendance à vendre tous ses actifs immobiliers, et ne laisser à sa disposition que ses résidences principales. Cela vous permet aussi de réduire les impôts liés à la fortune immobilière.

Notre verdict sur le choix de l’assurance vie et l’investissement locatif

Selon les chiffres recueillis, on peut dire que l’investissement locatif prend une tendance haussière par rapport à l’assurance vie. Depuis les années précédentes, l’investissement locatif gagne de plus en plus de terrain, et les français considèrent que ce dernier est le placement le plus rentable.

Comme nous l’avons signalé précédemment, il faut dire que cet engouement des investisseurs envers les placements locatifs est encouragé par les différents dispositifs de défiscalisation mis en place par les autorités.

Mais d’autres investisseurs, pensent qu’il est quasiment impossible de choisir l’un au détriment de l’autre, car un bon investisseur prône toujours l’option de diversification.

Mirentxu Etchegaray

Experte dans mon domaine, issue des grandes écoles françaises, ma passion est aujourd'hui de pouvoir rédiger des contenus d'informations sur mon blog. J'ai à cœur de pouvoir aider les internautes qui se posent des questions sur les thèmes que je maitrise.